Bestiaire parisien : les sculpteurs

fremiet2

Emmanuel Frémiet (1824-1910) est considéré comme un représentant du réalisme rationaliste de la seconde moitié du XIXe siècle. Il fut professeur de dessin animalier au Museum d'Histoire naturelle, d'où sa statue (par Greber) en face du Museum.

Son éléphant pris au piège (1878), Paris, Musée d'Orsay

elephant1

elephant3

tetetigresse

Auguste Caïn (1821-1894) épousa la fille de Mène, lui-même sculpteur animalier, et donna naissance à une famillle d'artistes.Ci-dessous un texte d'Emmanuel Ducros (1889)

Voir les scènes animalières au Jardin des Tuileries.

"Je suis fier, disait Caïn à Jules Claretie, lorsque je vais aux Tuileries, de me dire que là où, enfant, je passais en portant des paquets en ville, je rencontre, à cet endroit même, des groupes de moi qui vraiment ne font pas mauvaise figure."

(La vie à Paris, 1880-1890)

Terza rima

Maître, loin des cités, tu promènes tes rêves ;

Tout t'y paraît petit, sous de mesquines lois ;

Vers un vaste horizon plus large, tu t'élèves.

Tu t'en vas, parcourant les déserts et les bois,

Voir les fauves livrer des batailles épiques ;

La terre au loin frémit sous leurs puissantes voix.

Nul n'a mieux su montrer les luttes héroïques

Des monstres, devant qui chacun tremble et s'enfuit ;

Les plus braves près d'eux ont des terreurs paniques.

Ton œuvre est émouvante, ô maître ; elle produit

Un effet saisissant ; elle frappe, elle attire,

Ayant une grandeur superbe qui séduit.

Le rustre s'en émeut et le savant l'admire ;

Et le chant du poète emporté par les vents

Voudrait avoir, ainsi que l'œuvre qui l'inspire,

La durée éternelle et l'éternel printemps.

barye


Antoine-Louis Barye (1795-1875), l'un des plus grands sculpteurs d'animaux, est né et mort au 4, quai des Célestins, tout près de ce square en bord de Seine où se dresse le monument ci-contre réalisé par Marqueste en 1894. Les bronzes qui encadraient le monument (sculptures de Barye lui-même) ont été fondus durant la 2ème guerre mondiale.